Vous pouvez aussi aider vos pauvres en leur donnant un peu d’attention et de vivres, en rejoignant la Dissidence Française, qui, sur Paris notamment, déambule 2 jeudi par mois dans les rues, les gares, les sous-sols de métro, pour apporter alimentation et boissons chaudes aux sans domicile fixe que l’Etat a oublié, au profit des migrants.

La gauche n’a pas le monopole du coeur.

L’amour et la solidarité, c’est NOUS.