Un agent de sécurité…

... pas très sécurisant !

 

 

Partout, à l’entrée des centres commerciaux, dans les aéroports, aux postes de vidéosurveillance, on retrouve des maghrébins susceptibles d’être ou d’avoir été un jour (comme si c’est un titre qu’on pouvait perdre) des islamistes radicaux.

Quand ils commencent à être majoritaires dans un secteur d’activités, ils se cooptent les uns les autres, et s’entraident pour n’être plus qu’entre musulmans après quelques années de communautarisme intensif. Vous en doutez ? Traînez une petite heure dans l’aéroport de Lyon Saint-Exupery et vous verrez que la plupart des bagagistes sont des… salafistes en baskets, et djellabah qui s’arrêtent au-dessous du genou.

Les bagagistes… oui, les gens qui mettent vos valises en soute ! TROP RASSURANT, LES MECS !!! 

 

 

Voici aujourd’hui un extrait d’article de la Tribune de Genêve :

 

 

 » Pour contrer le risque de radicalisation, la Fondation culturelle islamique de Genève (FCIG) a confié depuis le mois de février la sécurité de la grande mosquée à un agent de sécurité dont le profil interpelle. Ce Français est fiché S pour radicalisation, a dévoilé ce mardi le site du Temps. Tous comme deux de ses trois imams.
Selon nos informations, le trentenaire est fiché S – pour «sûreté de l’Etat» – par la Direction générale de la sécurité intérieure en France, avec la mention: «Islamiste susceptible de se déplacer en France et à l’étranger.» Cette mesure administrative discrète,-donc non judiciaire-, est prise lorsqu’une personne tient des propos, a des prises de position publiques ou un comportement qui correspondent à un prosélytisme radical ou qui mènent à des activités radicales. « 

 

 

Et certains rechignent encore à voter Marine pour endiguer un minimum le phénomène migratoire !

 

 

Share on FacebookTweet about this on Twitter
Soutenez le site en partageant cet article