« Tout ce que je veux pour Noël, c’est le génocide des blancs. »

L'ethnomasochisme dans son aboutissement le plus logique.
Share on FacebookTweet about this on Twitter

Tout ethnomasochiste souhaite de près ou de loin l’extinction de sa propre race. Certains la souhaitent ouvertement par une extermination, la plupart la souhaitent juste par une dilution / extinction démographique.

 

Y.M.

 

« Tout ce que je veux pour Noël, c’est le génocide des blancs. » Voilà le tweet publié par George Ciccariello-Maher, professeur de sciences politiques à l’université Drexel, à Philadelphie, le 24 décembre au soir. Retiré depuis du réseau social, le message était suivi d’un autre précisant que les massacres perpétrés contre les Blancs durant la révolution en Haïti au XVIIIe siècle étaient «une bonne chose.» Son compte Twitter est aujourd’hui passé en mode privé, et ces messages inaccessibles au grand public.

 


C’est donc la réaction de l’université qui permet de confirmer les propos du professeur. «Malgré le droit d’exprimer librement ses opinions dans le débat public, les propos du professeur Ciccariello-Maher sont hautement répréhensibles, et ne reflètent en aucun cas les valeurs de notre Université.» L’établissement prend donc l’affaire très au sérieux, et pour cause: certains messages relayant l’affaire ont déjà été retweetés près de 2.000 fois.

 

Le Figaro Etudiant

Share on FacebookTweet about this on Twitter