Quels chemins empruntaient les romains et les gaulois pour se déplacer ? S’ils ne disposaient évidemment pas d’autoroutes, les romains avaient tracé des voies dans tout leur empire. Et Saintes, alors appelée Mediolanum, était bien desservie ! Car la capitale de la Saintonge était également la capitale de la Gaule jusqu’au IIe siècle après Jésus-Christ.

Saintes : une carte des routes de l’empire romainLa Via Agrippa reliait Saintes (Mediolanum) à Lyon (Lugdunum) à l’antiquité.

Des portes de Mediolanum démarrait la Via Aggripa, l’un des quatre grands axes routiers établis par les romains. Cette route traversait tout le territoire jusqu’à Lugdunum (Lyon).

Une carte collaborative permet de se plonger dans ce réseau antique.

Elle a été créée par l’archéologue suédois Johan Ahlfeldt via la plateforme de données sur l’antiquité baptisée Pelagios project (lien en anglais). Créée par l’université de Southampton (sud de l’Angleterre), elle est collaborative et ouverte. Tout le monde peut piocher dedans et intégrer de nouvelles informations sur l’histoire antique.

Sud Ouest

Voir aussi : Saintes : la vie quotidienne des Gaulois en bande dessinée