Que penser du régime cétogène ?

formule miracle ou danger sur le long terme ?

 

 

Tout le monde a cette diète un peu spéciale sur les lèvres, ces derniers temps. Voyons un peu ce qu’il en est…

 

 

Le régime cétogène (très pauvre en glucides, mais riche en graisses) est suivi par des épileptiques, des patients ayant eu un diagnostic de cancer (voir le livre Le régime cétogène contre le cancer), mais aussi les personnes souffrant de maladies neurodégénératives, comme le propose le Dr Michèle Serrand dans Maladie d’Alzheimer, et s’il y avait un traitement ?

C’est un régime thérapeutique intéressant, mais assez contraignant.

 

 

La diète cétogène est un régime très particulier utilisé à des fins thérapeutiques depuis plus de 90 ans. Elle a été longuement étudiée et testée (avec succès) dans les épilepsies de l’enfant. Elle est aujourd’hui prescrite à de très nombreux patients épileptiques, enfants comme adultes, y compris dans des hôpitaux français comme Necker.

Cette diète connaît aujourd’hui un regain d’intérêt en raison de son potentiel thérapeutique dans d’autres maladies neurologiques comme la maladie d’Alzheimer, la maladie de Parkinson, les lésions cérébrales lors des accidents vasculaires cérébraux (AVC), mais aussi le diabète et le cancer.

 

 

Nous tirons notre énergie de notre nourriture et principalement de trois catégories d’aliments ingérés quotidiennement :

les glucides : amidons (pomme de terre, riz, blé et autres céréales), sucre, fruits et légumes ;
les graisses (ou lipides) : huiles, beurre, margarine, crème fraîche, noix ;
les protéines : viande, volaille, poisson, œuf, laitages.

 
Notre alimentation aujourd’hui comprend, en calories, à peu près 50 % de glucides, 35 % de graisses et 15 % de protéines.
À l’inverse, la diète cétogène comporte très peu de glucides. Elle est constituée presque exclusivement de graisses et de protéines (à la dose de 1 g par kg de poids corporel), l’objectif étant non plus de tirer notre énergie du glucose mais des graisses via les corps cétoniques. Dans la diète cétogène, l’alimentation doit compter environ 90 % de lipides, 8 % de protéines et 2 % de glucides.

 

 

Vous trouverez dans Maladie d’Alzheimer, et s’il y avait un traitement ? des exemples de repas cétogènes. Dans Le régime cétogène contre le cancer vous aurez également des recettes, mais plus encore dans Céto-cuisine, le guide de la diététicienne-nutritionniste spécialiste du cétogène, Magali Walkowicz.

 

 

Exemple d’une journée cétogène, extrait du livre de Magali Walkowicz : au petit déjeuner, bulletproof coffee (café avec huile de coco), oeufs brouillés au curry; au déjeuner, salade d’endives aux noix et roquefort, confit de canard, haricots verts; au dîner, asperges vinaigrette, soufflé au fromage et paprika, chocolat chaud onctueux.

 

 

Pour les intéressés, la suite est ICI

Share on FacebookTweet about this on Twitter
Soutenez le site en partageant cet article