Pourquoi les gauchistes pleurent sur leur avenir ?

Leur monde s'écroule

 

 

Les gauchistes métropolitains occidentaux sont stupéfaits, Donald Trump, qui n’a pas échappé à la double condamnation moderne de « raciste » (car il empêche l’armée de réserve du Capital de remplacer les travailleurs pauvres et mécontents) et de « misogyne » (pour que les femmes soient elles aussi esclaves du Capital), a réuni l’armée de Spartacus contre la bourgeoisie des hautes tours du tertiaire, et des fonctionnaires privilégiés des riches régions des côtes Ouest et Est (tiens, y’a que là que c’est bleu démocrate !).

 

 

Les suiveurs de Kim Kardashian, Madonna, Katy Perry, Lady Gaga et autres champions de la lutte prolétarienne en ont jeté leurs Iphones 6 (sur le canapé) et condamné le monde et l’Amérique à la destruction, « monde de merde ! », « pauvre Amérique ! » etc…

 

 

« What do you have to lose ? » exprimait Trump aux minorités, ceux-là qui devaient remplacer le travailleur en se contentant du SMIC, car hélas tout n’est pas délocalisable en Chine ! Il faut tout de même des serveurs (MacDo), des agents de sécurité dans les halls, des livreurs pour les colis d’Apple et les sushis…

 

 

On voit l’immaturité du gauchiste, tellement habitué à tout avoir gratuitement de ses parents, sans effort, et à qui on doit rappeler comme à un enfant que chaque chose a de la valeur car elle a nécessité du travail et du sacrifice.

 

 

Tout cela traduit sa peur de devoir prendre un jour une faucille ou un marteau pour gagner sa vie, chose pour laquelle il n’est pas armé intellectuellement ni physiquement d’ailleurs. Il ne manque que la perruque et le saupoudrage à cette nouvelle aristocratie.

 

 

Le peuple, c’est-à-dire les travailleurs, américains, nationaux,-socialistes au bon sens du terme-, se sont unis à un homme providentiel qui les représentait… ce n’est plus les Républicains, mais le Parti National et Social des Travailleurs Américains !

 

 

Mais pourquoi voit-on des gauchistes pleurer suite à leur défaite ?

 

 

Par certains aspects, cela peut paraître exagéré.

 

 

Eau minérale métropolitaine, 100 % bourgeoise de gauche, les photos parlent d’elles-mêmes. Nous nous sommes abreuvés de leurs larmes pendant 15 jours.
Mais pourquoi pleurons-nous au juste, en général ? Souvent lorsque nous perdons quelque chose que nous pensions acquis… le gauchiste a en effet beaucoup de choses à perdre, ces temps-ci…

 

 

Les femmes, les gays, les étrangers… voici donc les valeurs tant chères au bobo, au cœur de toute l’exploitation capitaliste : la femme indépendante (sauf du patron), le gay matérialiste jouisseur (de lui-même), l’étranger esclave (du Smic)… c’est tout ce monde qui s’écroule par la révolte de l’armée de Spartacus, qui ne savait plus se contenter de Pôle Emploi, du prolétariat et des divertissements…

 

 

Et oui, gauchiste ! La vie, c’est comme ça ! Il faut des agriculteurs pour alimenter tes restaurants BIO à 6 balles le thé froid ! Il faut des travailleurs pour construire ta maison, tes meubles, ta télé, tes habits, tes Iphones 7 ! Tu n’en avais pas idée ?? Sors un peu de ta métropole ! Ils ont le droit de vivre, eux aussi ! Ils n’ont pas eu l’argent et les réseaux de papa/maman pour faciliter leur vie ! Eux qui ne pouvaient que verser des larmes de sang… !

 

 

Allez tu peux te réfugier au Canada (tiens, pourquoi le climat Mexicain ne t’es pas venu à l’idée en premier… ?), tu retrouveras le climat social que tu aimes tant !

 

 

Cédric

Share on FacebookTweet about this on Twitter
Soutenez le site en partageant cet article