Point de vue féminin sur le milieu nationaliste

Un courrier de lectrices qu'on ne pouvait pas ne pas publier :)
Share on FacebookTweet about this on Twitter

 

 

Bonjour à vous,

 

 

Vous avez demandé, entre autres, dans votre vidéo ajoutée le 17 septembre 2016 ( je suis désolée je ne l’ai découverte qu’aujourd’hui) un point de vue féminin sur Suavelos et le mouvement patriote en général.
J’arrive peut-être un peu tard pour m’exprimer, et je m’en excuse.

Je suis soulagée de voir votre site émerger, c’est une voix jeune à laquelle nous pouvons nous identifier facilement.

 

 

J’ai 23 ans et en tant que femme blanche française j’ai vécu des agression, des menaces de mort et des injures raciales de la part de la diversité immigrée, j’ai été témoins de scènes anti-blanches et je trouve que le phénomène, au regard des faits divers et témoignages proches, s’accentue de manière incroyable et entre dans la banalité scandaleuse depuis quelques temps. Certaines se voilent encore la face avec le non aux amalgames, mais le déni ne leur apporte finalement que la schizophrénie et le désamour de soi. Elles préfèrent visiblement se détester plutôt que de rejeter autrui parce que ce dernier lui a fait du mal. Ce monde est fou !

 

 

J’avoue que suis tombée comme  une idiote dans presque tous les pièges qu’on m’avait tendus : le féminisme, le vivre ensemble, le « c’est mieux ailleurs« , le  » la  droite est dangereuse  » … et aujourd’hui j’ai encore du mal à comprendre comment certains peuvent y croire tant l’arnaque est énorme. Je ne regrette pas d’y être tombé car maintenant je connais leurs arguments de l’intérieur… arguments si peu solides, et quelle contradiction constante surtout !
Le féminisme socialiste nous coupe de nos hommes, nous incite à les voir comme des idiots ou pire : des brutes sans envergure qui nous méprisent et contre lesquels il faudra TOUJOURS se battre.
Le féminisme est haineux et en plus de nous couper des hommes français il nous coupe de notre envie d’un jour devenir mère car le modèle féministe est une femme brutale qui va au front; une femme sans féminité, une femme sans maternité, une femme qui a remplacé son homme par un objet en plastique ou une autre femme, ou un homme issu uniquement de la diversité.

 

 

Finalement, nous nous sentons lésées par cette soi-disant femme forte qui ne défend RIEN si ce n’est un égo si démesuré qu’elle en perd son bon sens. Une femme qui n’est qu’idéologique et qui se coupe de toute réalité tangible.
Une femme qui veut tout casser, de son homme à son pays en passant par sa culture et son église, une femme qui pense que tout est contre elle quoi qu’il arrive, une femme qui veut être un homme, une femme sans formes, et avec une cravate.
Le féminisme socialiste nous rend presque honteuses quand nous ne voulons pas cracher sur la masculinité européenne.

 

 

Pour ma part si j’ai eu la chance, contrairement à d’autres que je connais, de ne pas avoir les cuisses ouvertes de force par des black qui, je cite, assumaient verbalement le  » sale putain blanche, sale française je vais te ***** et je vais aimer ça « , si j’ai échappé au pire donc c’est par ce qu’un homme blanc m’a tiré de cette situation…et ce n’était pas la première fois.

 

 

Voici enfin mon point de vue tout féminin :

J’ai constaté  que sur les sites patriotes, il y avait en effet peu de femmes qui écrivaient pour s’adresser aux femmes, ce sont en général les hommes qui prennent la parole et certains d’entre eux ont peur d’aborder le sujet frontalement de peur de passer pour des machos ( deuxième insulte la plus grave selon le socialisme juste après l’adjectif qualificatif « raciste »). Il faudra pourtant une alternative au féminisme car il agit trop fortement et comme un poison :
il brise la féminité et le lien homme-femme mais il est aussi lié à SOS racisme et à leurs conneries anti-blanches… à la France anti-france en somme.

 

 

Voici comment les choses nous sont présentées : tu as le choix entre la femme soumise d’avant OU le féminisme d’aujourd’hui.
Ce piège est absolu et pervers, car voici ce qui est suggéré en sous texte : la femme d’avant était chrétienne, patriote, raciste et avait des enfants donc…et bien deviens l’inverse ! Et voila…le piège se referme.

 

 

Votre vidéo apporte le bon sens, et j’ai beaucoup apprécié que vous demandiez leur avis aux femmes car c’est la première fois que je vois une vidéo patriote qui le demande. D’un autre côté je comprends qu’ils ne le fassent pas souvent par ce qu’on a tellement d’hystériques socialistes sur le territoire que bon… C’EST L’HORREUR !

 

 

Je soutiens votre action, vos idées et votre pertinence courageuse.
J’approuve votre entêtement, votre humour au vitriol et votre amour de la France.

Oui on peut être une jeune française de moins de 25 ans et avoir retiré les tapettes à souris socialistes de ses pieds.

 

 

Bien cordialement,

Juliette R.

 

Share on FacebookTweet about this on Twitter