Nicolas Sarkozy, c’est enfin terminé

Mort politique d'un salaud intégral

 

 

On parie combien que ce nain fétide essaiera de revenir en rampant vers le devant de la scène, en 2022 ou plus tard, pour briguer les postes qu’on voudra bien encore lui donner ? Ces gens là s’accrochent jusqu’à la fin

 

 

Hier, Sarko a été seulement 3ème de la primaire de la droite, avec 20% de voix, loin derrière François Fillon et Alain Juppé.

 

 

Dans son discours d’adieu, il n’a pas pu s’empêcher de balancer une crotte de nez au Front National. Ils le font tous, c’est un passage oblige.

 

 

Alleeeeeeeeeeez, casse-toi, pov’con !

 

 

 » Nicolas Sarkozy a vu son rêve de reconquête de l’Elysée lui échapper. La fin probable d’une carrière politique de quarante ans, riche en rebondissements. Et une interrogation: que va faire le jeune retraité de 61 ans? «Il est temps pour moi d’aborder une vie avec plus de passion privée et moins de passion publique», a lancé l’ex-chef de l’Etat, dimanche, depuis son QG. Cette question, Nicolas Sarkozy a déjà eu l’occasion de se la poser. En 2012, salle de la Mutualité, il annonçait à ses militants: «Je resterai l’un des vôtres (…) Ma place ne pourra plus être la même. Après 35 ans de mandats politiques, mon engagement dans la vie de mon pays sera désormais différent».  »

 

 

A lire sur le figaro

 

 

Share on FacebookTweet about this on Twitter
Soutenez le site en partageant cet article