Pour remercier les blancs anglais d’avoir élu un maire musulman pour diriger la capitale du Royaume-Uni, l’Etat Islamique menace de les attaquer à coups de bombes et de couteaux. Logique :

Les policiers britanniques sont sur les dents car la menace terroriste n’a jamais été aussi élevée. Le chef du renseignement extérieur britannique, Alex Younger, est d’ailleurs formel : «Le renseignement britannique et les services de sécurité ont déjoué 12 complots terroristes au Royaume-Uni depuis juin 2013», a-t-il déclaré dans une rare rencontre avec la presse.

Le chef du MI6, le puissant et très secret service de renseignements extérieurs de sa Majesté, ajoute : «Au moment où je parle, la structure ultra organisée de planification d’attaques extérieures de Daech, alors même qu’ils font face à une menace militaire, élabore des complots pour commettre des actes violents contre le Royaume-Uni et nos alliés sans même avoir besoin de quitter la Syrie». «Nous ne pourrons pas être à l’abri de la menace qui provient de ce territoire tant que la guerre civile perdurera», a-t-il souligné, alors que le niveau d’alerte terroriste au Royaume-Uni est fixé depuis août 2014 à «grave», le quatrième sur une échelle de 5.

Fin novembre le Département d’Etat américain avait déjà publié un message d’alerte dans ce sens pour prévenir les ressortissants américains de « risques extrêmement élevés d’attentat en Europe, plus particulièrement pendant les vacances », une alerte courant jusqu’au mois de février prochain.

Source et suite sur Le parisien