L’islam n’est pas l’islam

A n'est pas égal à A

J’ai rarement lu un article plus crapuleux : Libération islamique

 

Quelques mois après le massacre, il s’agit d’analyser la personnalité du tueur de Nice, qui, on le rappelle pour les habitants de Vénus, a écrasé avec un camion plus de 80 français en juillet dernier sur la promenade des anglais.

 

La presse de gauche façon Libé, a vraiment beaucoup de choses à nous apprendre, comme par exemple le fait qu’étonnamment, un homme qui massacre au volant et exprès des dizaines d’êtres humains sans défense, notamment des gosses, est très probablement un peu fou. On ne l’aurait pas deviné tout seul. Ces journaux là méritent vraiment des subventions publiques pour continuer de nous informer si intelligemment.

 

Si la folie d’un tel monstre ne fait pas de doutes, les origines de cette hystérie meurtrière sont, comme d’habitude, déconnectés par les auteurs de l’article, du message Coranique initial, comme si toutes les sourates et tous les hadîts qui encourageaient les musulmans à faire la guerre aux non-musulmans n’étaient au fond qu’anecdotiques. Après tout, le Coran est simplement un texte sacré auquel croit à la lettre plus d’1 milliard de personnes à travers le monde, dont 20 millions déjà en France aujourd’hui. Un détail de l’histoire européenne, qui n’a jamais eu à subir d’invasion islamique par le passé, comme chacun le sait.

 

Tout est bon pour disculper l’islam des crimes que les terroristes commettent pourtant en son nom. Vous, et les mecs de Libération, vous n’avez pas lu le Coran, mais vous savez mieux que ceux qui le prient tous les jours, que c’est un livre de paix mal compris. Avouez donc que vous ne l’avez pas lu, ce sera déjà un grand pas en avant. Allez les filles, soyez honnêtes avec vous-mêmes, pour une fois !
Moi, je l’ai lu, et tout de même, je dis que ce n’est pas aussi doux qu’un roman d’amour à la Musso.

 

Dans l’article, on apprend que c’est la faute de la pornographie si le tueur a agi (parce que les blancs, eux, ne sont pas sous addiction de cette merde, évidemment), que cet étincelant tunisien n’avait aucun problème de discipline par ailleurs (en fait, il était super gentil, mais un démon est entré dans sa bouche un jour qu’il était aux toilettes), que l’étude de ses ordis montre qu’il n’avait pas de liens directs avec l’Etat Islamique (on oublie de préciser ici que Daesh a demandé à tous les musulmans de France d’agir, que ceux-ci soient en contact avec eux ou non, pour démarrer collectivement un Djihad spontané. C’est un peu comme si on disait que Breivik n’avait pas de rapports avec le racisme, parce qu’il n’avait pas sa carte du parti d’extrême droite norvégien au moment des faits) etc…

Bref, tout est fait pour rassurer le français, et le dissuader de rejeter fermement à coups de votes et de manifestations bruyantes, l’idéologique islamique extra-européenne.
Les journalistes vous endorment. Et avec l’argent qu’ils se font sur votre dos, ils s’achètent des appartements d’enfer dans les rares endroits de France encore à majorité blanche, vivant loin de la diversité maghrébine qu’ils imposent aux connards anonymes que vous êtes à leurs yeux.
Il y a vraiment des claques dans la tête qui se perdent, chers amis, pour ne pas dire autre chose.

Daniel Conversano

Share on FacebookTweet about this on Twitter
Soutenez le site en partageant cet article