Thèse de l’article : Montrer qu’une part importante des arabes (au moins 20 %) est totalement immorale et que c’est une particularité unique de leur merveilleux patrimoine bio-culturel.

 

– Certains arabes sont totalement immoraux. Attention, ne faîtes pas d’amalgames nauséabonds. J’ai bien dit certains arabes, et non pas tous les arabes (universalité) ni les arabes (généralité).

– Jusque là, nous ne sommes pas racistes. Nous pouvons donc respirer sans poids sur la poitrine.

– Par contre, si je dis qu’il y a en proportion de leur population, beaucoup plus d’arabes immoraux que de blancs immoraux, là on entre dans le racisme.

– Pourtant, le sens moral n’est pas une faculté entièrement innée. Il y a un potentiel inné qui grandit, ou pas, avec l’expérience et la personnalité de chacun.

– Néanmoins, il est bien inutile d’entrer dans une telle réflexion, puisque tout jugement péjoratif porté sur un groupe ethnique est par nature raciste par rapport aux valeurs gauchistes du Système.

– Le père du terroriste Ziyed Ben Belgacem a dit ceci (Source) :

« Lorsque j’arrive au commissariat, c’est là où j’ai trouvé que la police avait fait son travail. Ils ne m’ont pas dit directement qu’il était décédé. C’est un choc, mais qu’est-ce que vous voulez? C’est la fréquentation et la drogue… En fin de compte, c’est moi qui paye« , a conclu le père de l’assaillant.

 

Eux ont payé le prix fort

 

– Ce qu’il dit est immonde bien sûr. Il est difficile de trouver ses mots pour exprimer son jugement sur cela. Un menteur, ou un salopard, tout le monde sait ce que c’est, car on comprend ce phénomène. Mais un homme aussi égoïste, sans empathie, sans conscience morale, est hors de nos catégorie de compréhension. Or, ce phénomène d’immoralité totale n’est pas un cas isolé, c’est malheureusement un phénomène de masse chez cette communauté ethnique. On peut nier cette horrible réalité, si ça nous arrange. Mais vous pouvez l’observer régulièrement. Par exemple, je me souviens des parents d’un des terroristes du Bataclan, qui niaient malgré l’évidence du crime, le fait que leur fils était un terroriste. Vous avez aussi dû entendre dans les médias des phrases d’un incroyable culot telles que « les musulmans sont les premières victimes du terrorisme« . A chaque attentat, à chaque crime, cette idée revient.

– Un autre exemple de ce tribalisme et de cette immoralité totale ici (Source) :

« Contacté par l’Obs à l’époque, Youssef Seddik, philosophe et anthropologue spécialiste de la Grèce et du Coran, offrait déjà un élément de réponse : “Nous sommes effarés, nous sommes hors de nous, expliquait-il, mais nous n’avons pas à nous justifier en tant que musulmans. Pourquoi s’adresser à nous ? Nous sommes comme vous.« 

Deuxième citation :

Alors, pourquoi les musulmans ne manifestent-ils pas ? Pour clore le débat, Ismaël écrit sur sa page Facebook :

“Pourquoi les musulmans ne descendent pas en masse dans la rue pour condamner ? Parce que nous sommes en train de conduire les taxis qui ramènent gratuitement la population chez elle depuis hier… Parce que nous sommes en train de soigner les blessés dans les hôpitaux… Parce que nous conduisons les ambulances qui filent comme des étoiles sur nos routes pour essayer de sauver ce qu’il reste de vie en nous… Parce que nous sommes à la réception des hôtels qui accueillent les badauds gratuitement depuis hier… »

 

– Cette immoralité est glaçante. Elle ne vient pas de racailles ou de quelques psychopathes d’origine arabe. Elle vient d’immigrés qui ont réussi, qui sont socialement respectables. Cet Ismaël par exemple, est un humoriste.

– J’estime d’après mon expérience des arabes, à au moins 20 % le taux d’arabes frappés par cette immoralité totale, ce tribalisme qui passe avant toute éthique et toute décence. Et quand je dis 20 %, c’est pour ceux qui sont entièrement tribalistes, mais la proportion de personnes qui sont comme cela à un moindre degré va bien au-delà.

– Comparez le logiciel mental du Français moyen avec celui de l’arabe moyen.

– Le français moyen est : Responsable et coupable de la colonisation (« Vous NOUS avez colonisé » alors que vous êtes nés en 1980…), coupable de suspicion de racisme et doit prouvé qu’il n’est pas raciste (« Je dis ça mais je suis pas raciste, tu sais, hein ? »), et il se sent responsable de l’échec des immigrés car il s’identifie à la France, qui est elle-même désignée comme responsable de leur échec (Les immigrés seraient parqués dans des ghettos et victimes de racisme blabla…).

– L’arabe moyen est : Responsable de rien, ni collectivement (racisme interdit, jamais de critique de la civilisation arabe-musulmane, jamais de critique des Etats arabes/maghrébins), ni personnellement (si les délinquants arabes disent systématiquement « c’est pas moi » quand ils sont prit sur le fait, ce n’est pas par stratégie face au système policier et judiciaire, c’est parce qu’ils le pensent vraiment, en raison de l’absence totale de conscience morale chez eux). Quand un arabe musulman est un terroriste, c’est toujours de la faute à autre chose que lui-même comme personne ou comme groupe : les juifs, les services secrets, la guerre en Syrie etc.

Dixit le père de Ziyed Ben Belgacem : « Sous l’effet de l’alcool et du cannabis, voilà où on arrive », a-t-il témoigné à l’issue de sa garde à vue.

Sale con.

Ce serait plutôt « Sous l’effet de l’Islam, de mon échec comme père et de notre échec collectif comme communauté, voilà où on arrive. ».

 

– Pour rigoler, imaginons deux secondes que le terroriste ait été un asiatique, mettons un Japonais.

Son père serait mort de honte. Sa communauté, serait morte de honte elle aussi. Il y aurait une identification tribale et un sentiment moral tribal positif, en l’occurrence.

– Voici le genre de scène qui devrait se passer si le père de Ziyed Ben Belcacem avait été issue d’une souche et d’une civilisation morale :

 

Un asiatique s’excusant pour une faute qu’il a commise

 

Comment peut-on envisager la réconciliation face à cette réalité hideuse du tribalisme et de l’immoralité comme psychologie de masse ? Je ne parle même pas du problème des différences innées d’intelligence, qui justifie en tant que tel l’expulsion massive si on veut préserver l’intelligence, qui est quand même à la base de la civilisation…

Alain Soral est un homme très intelligent, doué de hautes qualités. Il a, je crois, largement assez d’expérience, pour reconnaître la réalité massive (et non pas rare) de cette immoralité, et de ce tribalisme hideux. Il devrait admettre que ces masses ne sortiront pas de leur tribalisme, et que seules une partie très minoritaire d’individus de valeur auront le courage de le faire.

Alain Soral, es-tu d’accord avec ce constat ?

Joffrey M.