Les cadenas d’amour vendus aux enchères au profit des migrants

Un message fort : des couples brisés symboliquement pour financer l'invasion du monde blanc par des hordes de crevards

65 tonnes de cadenas et de grilles avaient été enlevées du Pont des Arts et de celui de l’Archevêché, pour être remplacées par des fresques dégueulasses d’art faussement ingénu par des artistes probablement gauchistes et subventionnés (pour ne rien changer).

En janvier prochain, 10 tonnes de ces cadenas seront vendus aux enchères pour financer notre invasion migratoire par des clandestins du Tiers-Monde.

 

Briser symboliquement des couples pour financer l’importation de populations qui briseront littéralement des couples en tuant monsieur ou en violant madame (ou l’inverse). Quoi de plus ironique ? Dans le meilleur des cas on noiera juste les enfants résultant de leurs unions dans un flot continu de réfugiés crevards.

 

Le Pont des Arts est connu dans le monde entier pour ses milliers de « cadenas d’amour » que les couples viennent y poser, avant de jeter la clé dans le fleuve, comme preuve d’amour. Même les Roms n’avaient pas osé (enfin, pas trop) récupérer les cadenas pour en revendre le métal… Eh bien la mairie l’a fait. Une nouvelle insulte de plus à Paris, à la France, et à toute la civilisation européenne. Courage à tous les patriotes face à cette provocation.

 

Yann Merkado

Share on FacebookTweet about this on Twitter
Soutenez le site en partageant cet article