Le modèle allemand, une merveille ?

Le coup de gueule d'un contributeur

Avant-propos : qu’il vous plaise ou qu’il vous déplaise, ce coup de gueule est la forme amusante qu’un de nos contributeurs a choisie pour donner son avis sur une perpétuelle propagande européiste germano-centrée. Allemands et germanophiles, ne prenez pas trop personnellement les remontrances présentes dans cette diatribe.

 

Pourquoi nous parle-t-on toujours du « modèle allemand » en l’admirant ? Soyons clair. On nous présente comme exemple un peuple qui a systématiquement provoqué toutes les guerres mondiales, qui, malgré le fait qu’il les ait initiées les a aussi systématiquement perdues, et qui a réussi à perdre la quasi-totalité de son héritage architectural par les bombardements reçus, pour avoir été incapable de faire la paix à un moment raisonnable (il tenait à se « battre jusqu’au bout »).

 
De nos jours ce pays de gens dépressifs et bornés possède en effet un commerce international excédentaire. La belle chose ! Si on regarde les chiffres en détail, on s’aperçoit que c’est uniquement du fait de son positionnement sur le secteur très spécialisé des machines-outils.
 
L’Allemagne miracle économique ? L’Allemagne exporte ses machines-outils à la CHINE, qui les utilise ensuite pour produire la totalité des biens vendus en Europe, ruinant nos industries par cette compétition déloyale de main d’œuvre bon marché… quel magnifique succès ! En attendant, l’Allemagne affirme son rôle de leader dans une Europe dont elle n’a que foutre, et décrète la mise à mort de cette même Europe en ouvrant les frontières à tous types de « réfugiés syriens », en ayant le mauvais goût de comparer leur désir d’entrer en Europe, à celui des Juifs de la quitter lorsque les nazis la dominaient.
 
Monsieur K. B.
Share on FacebookTweet about this on Twitter
Soutenez le site en partageant cet article