Le métissage, oui mais pour qui?

Nos dirigeants font-ils ce qu'ils prônent pour le petit peuple ?
Share on FacebookTweet about this on Twitter

Nos élites ne cessent de rappeler au bon peuple de France que le métissage est une chance et qu’il est un élément essentiel au devenir français. On est donc dans notre bon droit de nous demander si nos chers dirigeants appliquent cette directive à eux-mêmes.

 

Allons donc voir vers qui deux de nos Présidents et deux autres animateurs de la scène publique française se tournent lorsqu’il s’agit de choisir une partenaire et d’y construire un foyer. Pour plus d’effet, nous y joindrons une petite citation des personnes nommées à propos du métissage et un petit commentaire.

 

Nous commençons par notre Président actuel.

 

Mr François Hollande a été en concubinage pendant des années avec Madame Ségolène Royale, union qui a vu la naissance de 4 enfants. En 2005, il se met en couple avec Mme Valérie Trieweiller, née Massonneau.

 

Lors d’un discours le 15 janvier 2015, à l’Institut du monde arabe, il déclare :

 

« Nombre de mes compatriotes ont des attaches avec le monde arabe (…), ils ont contribué génération après génération à l’histoire de la France. La France s’est formée, constituée à travers des mouvements de population, des flux d’immigration, mais aussi elle s’est constituée avec la diversité. L’histoire, les liens, que nous avons pu constituer entre la France et le Moyen-Orient, l’Afrique, le Maghreb, font que nous sommes solidaires, que les enjeux de sécurité, que les enjeux de prospérité, que les enjeux de liberté nous concernent tous ».

 

C’est beau, n’est-ce-pas, tellement beau qu’on voudrait y croire. Le verset historique entre la France et l’Afrique est un fait mais la solidarité évoquée est une gigantesque blague. Depuis des décennies, l’immigration issue d’Afrique n’a fait que cracher sur la France et les Français. Dans une écrasante majorité, ils ne souhaitent pas s’intégrer et ne le feront pas.

 

Mais pour en revenir au sujet, Mr Hollande semble trouver cette idée de solidarité entre la France et le Maghreb inévitable et souhaitable. Pourtant sa dernière compagne, Mme Julie Gayet ne semble pas être issue  » des flux de d’immigration » et de la « diversité ». Non, bien au contraire, cette comédienne est née dune mère antiquaire et d’un père spécialisé en chirurgie digestive. Autant dire que la diversité, elle a pas dû beaucoup la connaitre entre ses attaches familiales et les amis de ses parents.
Prenons un autre politicien bien connu, Mr Nicolas Sarkozy.

 

Il se marie en 1982 avec Melle Marie Dominique Culioli, d’origine Corse. Puis en 1996, il se met en couple avec Mme Cecilia Ciganer, épouse de Jacques Martin. Puis après leur séparation, il rencontre la célèbre Carla Bruni, mannequin d’origine italienne. Ça sent pas trop le métissage là encore. Ces trois femmes sont issues de familles européennes qui ont toujours eu des liens forts avec le Show Bizness et le monde politico-mondain. Mais cela n’empêcha pas Mr Sarkozy de déclarer à l’Ecole Polytechnique le 17 décembre 2008 :

 

 » L’objectif, c’est de relever le défi du métissage […] et en relevant le défi du métissage, la France est fidèle à son histoire ».

 

Sans déconner, il faut vraiment de l’aplomb pour la sortir celle là. Ce serait marrant de pouvoir expliquer ça à un paysan du XVIe siècle. Le mec qui n’a jamais vu de Noirs de sa vie et lui démontrer que la France c’est ça et depuis toujours. A ce niveau de connerie, ça relève de la psychiatrie. Comment peut-on croire ces dires quand tous les livres d’histoire un peu sérieux nous affirment le contraire. Non, la France n’a pas toujours été peuplée en grand nombre par des gens non-européens. C’est un fait très récent de l’histoire française. J’espère que les mecs de Polytechnique n’ont pas gobé cette connerie, école faut-il le rappeler, qui reste une des écoles les plus prestigieuses au monde et qui fait la gloire de l’ingénierie française. Merci Napoléon Ier. Par ailleurs, école qui ne semble toujours pas sur le chemin de métissage puisque ses élèves sont pour la très grande majorité issus de familles blanches européennes et dans laquelle les gens issus de la diversité ont bien de mal à s’y faire une place bien que l’entrée s’y fasse par concours anonyme. Mais passons.

 

Allons voir du côté de nos chers animateurs et philosophes français. Prenons le plus illustre d’entre eux. Mr Bernard Henry Lévy, qui déclarait le 4 octobre 2007 au Nouvel Observateur :

 

« Je suis un cosmopolite résolu. J’aime le métissage et je déteste le nationalisme. Je ne vibre pas à ‘la Marseillaise’. J’espère que le cadre national sera un jour dépassé. Et l’un des principaux mérites de l’Europe, à mes yeux, est de fonctionner comme une machine à refroidir cette passion nationale.”

 

Mais Bernard, c’est facile d’aimer le métissage et le multiculturalisme quand tu peux y échapper à toute heure de la journée. Quand tu considères que le monde est une putain qui t’ouvre ses cuisses grâce à ta carte Gold. Mais le prolo qui prend le métro pour aller à son travail n’a pas cette chance. Et lui se prend les joies de la diversité en pleine gueule. Tu détestes le nationalisme ? Mais comment pourrais-tu l’aimer ? Sur ce point là, tu es cohérent. Ah non, pardon, sauf quand il s’agit du nationalisme israélien. Mais nous nous égarons.

 

Mr Bernard Henry Lévy a eu une fille avec Mme Isabelle Doutreluigne puis un fils avec Mme Sylvie Bouscasse et enfin en 1993 il épouse l’actrice Arielle Dombasle. Pourtant né en Algérie, BHL n’a pas cédé aux charmes orientaux des femmes africaines. J’ai deux trois pistes qui pourraient expliquer cet état de fait mais je tiens à ma liberté.

 

On va finir avec un petit dernier, celui qui aime bien les kebabs mais à Barbès uniquement. Je parle bien sûr de Mr Thierry Ardisson. Mais cette phrase se suffit à elle-même bien que nous ne pouvons pas nous retenir d’un petit commentaire. Mr Ardisson habite face aux Tuilleries. Nous avons déjà eu l’occasion de voir son petit intérieur dans son émission vomitive, je parle bien sûr de 93 Faubourg Saint Honoré. Le pitch ? Thierry invite dans son appartement parisien des artistes en tous genres, des journalistes ou des écrivains et ils refont le monde autour d’un repas. Pour vous donner une idée et après une rapide visite sur des sites d’agences immobilières, le prix moyen du mètre carré dans le 8ème parisien est à 15000 euros. Il semble raisonnable de penser que l’appartement de Mr Ardisson avoisine les 100 mètres carré donc peut-être estimé rapidement autour de 1.5 millions d’euros. Voilà, voilà.

 

Mais allons voir du côté vie privée du Monsieur. Fait-il profiter une charmante femme issue de la diversité de ses comptes bancaires et de son patrimoine immobilier ? Encore une fois, nous tombons des nues. Mme Béatrice Loustalan a partagé sa vie jusqu’en 2010 puis notre amateur de Kebab refait sa vie avec Audrey Crespo-Mara, journaliste à LCI depuis 2007. Pas très multiculturel tout ça. Pourtant Mr Ardisson semble aimer la cuisine turque, on est donc en droit de supposer qu’il l’aime la cuisine orientale. Hors, rien de tel qu’une Zoubida pour vous faire un bon couscous mais bon faut pas déconner. La cuisine ok mais le reste jamais !

 

Où est le métissage, la diversité dont nous rebattent les oreilles tous les jours nos élites ? Pas chez eux. Mais le bon peuple issus de la classe moyenne et pauvre est fortement poussé à s’y adonner sans modération. Ces gens ne sont que des hypocrites qui jamais n’iraient à se mettre en couple avec une femme non-européenne. Pourquoi ? Parce que dans leurs têtes de jouisseurs cosmopolites, une femme Noire ou Arabe n’est pas assez bien pour eux. Ils vomissent ces cultures. Ils ne le diront jamais en face mais j’aimerais bien voir la gueule d’Ardisson si son fils lui ramenait une Noire à la maison. Le vieux en tomberait raide. La diversité oui mais pour les autres ploucs.

 

Cachez ce métissage que je ne saurais voir.

 

Mila

Sources : 1 2 3 4 5 6

Share on FacebookTweet about this on Twitter