Le menteur Obama raconte n’importe quoi

les blancs sont racistes, les blancs sont racistes, les blancs sont racistes...

 

 

L’actuel mais finissant président des Etats-Unis, Barack Hussein Onyango Obama, élu pour son premier mandat en 2008 avec 96% de voix afro-américaines, nous met en garde contre le nationalisme blanc qui, bien sûr, l’inquiète avec la victoire de Trump, lequel Trump le remplacera bientôt à la maison blanche.
Tiens, d’ailleurs, pourquoi la maison blanche, c’est du racisme, c’est ça ? Pourquoi la maison blanche ne serait pas noire, tant qu’on y est ? Bientôt, on en sera à ce genre de questionnement…

 

 

On rappellera à ce triste clown qui a contribué à mettre l’Afrique, continent de ses ancêtres, à feu et à sang, ainsi que le proche-Orient, causant au passage la vague de migrants inimaginable que nous nous prenons actuellement en pleine face, que les européens ne sont pas en guerre contre eux-mêmes et qu’aucun danger de 3ème guerre mondiale entre nous et l’Allemagne ou l’Italie ne plane à l’horizon.
Un seul danger contemporain : notre disparition culturelle et génomique dans l’islam et/ou (au choix) le groupe ethnique noir africain.

 

 

Obama, c’est comme BHL, tu écoutes ce qu’il dit, et il faut ensuite penser le contraire. Notez qu’il fait un blocage de 5 secondes au début de la vidéo, comme s’il inventait son discours au fil d’une pensée confuse.

Il était temps qu’il parte :

 

 

 

 

Share on FacebookTweet about this on Twitter
Soutenez le site en partageant cet article