Le fascisme des métronomes !

L’ordre, c’est la vie
Share on FacebookTweet about this on Twitter

 

 

100 métronomes placés sur une plateforme suspendue se synchronisent naturellement au bout de quelques minutes, et finissent par se balancer en rythme.

 

A chaque mouvement les métronomes transfèrent de l’énergie à la plateforme qui ensuite la re-transfère aux métronomes jusqu’à ce qu’ils s’équilibrent dans un mouvement homogène satisfaisant.

 

 

Fascinant.

 

 

 

 

Source la boîte verte

Share on FacebookTweet about this on Twitter