LAURENT RUQUIER : LEADER SANS RESISTANCE

La disparition de l'Homme Blanc, commentée avec complaisance dans On n'est pas couchés !
Share on FacebookTweet about this on Twitter

 

Texte de Stanley Sizmore

 

 

Sur le service public samedi soir, gros dégueuli anti-blanc de la part d’un congoïde allégé, centre d’attention de traîtres à leur race se réjouissant de leur fin programmée avec délectation et félicité.

 

 

Qu’y a-t-il de plus détestable entre un raciste anti-blanc blanc et un raciste anti-blanc noir ou apparenté ?
L’un est malade mental ; l’autre mène sa bonne guerre.
Des guerriers contre des malades mentaux.
Au-delà de la démographie qui nous condamne sans doute, et l’invasion qui boucle l’opération, c’est de notre faiblesse qu’il s’agit :

 

 

« You need to hear what the real problem is, white folks : it’s you. And it’s I. Our weaknesses, our lazyness, our not loving enough, not carrying enough, has given this land to its ennemies. There is no such thing as black power, never has been, there is only white weakness. (…) There is no such thing as jewish domination, there’s only white submissiveness. Refuse to submit and there is no longer domination. (…) You can be strong, you can be brave, you can win ! »

 

 

« Vous devez entendre quel est le vrai problème, amis blancs : c’est vous. Et c’est moi. Nos faiblesses, notre fainéantise, notre trop peu d’amour, trop peu d’entraide, a donné cette terre à ses ennemis. Il n’y a pas pas de pouvoir noir, il n’y en a jamais eu, il n’y a que de la faiblesse blanche. (..) Il n’y a pas de domination juive, il n’y a que de la soumission blanche. Refusez de vous soumettre, et la domination n’a plus lieu d’être. (…) Vous pouvez être fort, vous pouvez être courageux, vous pouvez gagner ! »

 

ENGLISH :

 

 

 

 

Extrait du discours de Louis Beam (1) au congrès des Nations Aryennes en 1994.

 

 

(1) Louis Beam, concepteur de la résistance sans leader. Hélas, Louis Beam, comme son ouvrage, capital, sont peu connus des blancs Français. En revanche (sic), chaque leader musulmaniste un brin au courant de l’histoire des Etats-Unis, que nous ignorons tout autant que celle de Louis Beam, sait qui est ce dernier

 

 

Share on FacebookTweet about this on Twitter