La véritable conspiration de Clinton

La véritable conspiration de Clinton, pire candidate de l'histoire des Etats-Unis, qui a échoué.

madam president

Pendant ce temps, Hillary n’a pas perdu seulement parce qu’elle n’a pas réussi à entendre le « vrai » peuple. Elle a décidé de conduire une campagne de manière extrêmement clivante et négative, qui a nourrit la violence depuis. A la lecture des mails de John Podesta (directeur de campagne pour Hilary Clinton) , fuités par Wikileaks, Clinton a manoeuvré, main dans la main avec le DNC (Democratic National Comitee, le comité de campagne du parti Démocrate) et les médias pour faire monter l’extrême droite du parti Républicain, pour ensuite apparaître comme centriste, et de ce fait, masquer un programme très à gauche.

 

 

hillary-pied-piper

 

 

Clinton appelait cette stratégie la stratégie du « joueur de flûte », qui devait favoriser les candidats les plus à droite et entraver les candidats Républicains les plus modérés. Cette stratégie incluait les médias dominants, qui se sont concentrés sur Trump et l’ont hissé au-dessus des autres candidats. Ce faisant, cela devait favoriser Hillary, puisque personne ne voterait pour quelqu’un comme Trump. Il s’agissait d’une stratégie consciente, qui devait mener Hillary à la maison blanche.

 

 

L’équipe de campagne de Clinton et le DNC, ainsi que les médias dominants ont tous voulu utiliser les candidats les plus à droite « comme l’aiguillon pour pousser les candidats les plus modérés plus à droite ». Le clan Clinton insistait sur le fait que Trump devait être « élevé » au statut de « chef de meute » et que les médias devaient « le prendre au sérieux ».

 

Si on revient au 23 aril 2015, soit seulement deux semaines après qu’Hillary Clinton se soit déclarée candidate, son équipe envoyait un message sur la stratégie à utiliser pour pousser les Républicains à choisir le pire candidat. Ce message comprenait un mémo au DNC explicitant cette stratégie.

 

Ce memo était adressé au DNC et annoncait clairement : « la stratégie et les objectifs à avoir dans le cas d’une campagne présidentielle d’Hillary Clinton, en ce qui concerne le candidat Républicain ». Là, on découvre que le véritable complot est bien Clinton manipulant les Républicains. « A l’évidence, tout ce qui est dans ce mémo est déja ce que fait le DNC. Ce document ne sert qu’à mettre ces idées sur le papier ».

 

« Notre espoir est que la finalité d’une campagne de Hillary et du DNC fasse d’une pierre deux coup : rendre n’importe quel candidat Républicain insupportable à son propre électorat. »

 

Toute la stratégie Clinton était de conduire les Républicains à nommer le pire selon Clinton, pour forcer « tous les candidats Républicains à s’enfermer dans une course vers la droite, ce qui conduirait le candidat à se couper du centre au moment de l’élection ».

 

Ce n’était pas Poutine, mais bien Hillary, qui a essayé de trafiquer l’élection. Clinton a vu l’afflux de candidats à la primaire Républicaine, et y a vu une chance. « Beaucoup des petits candidats peuvent servir d’aiguillon pour pousser à droite les candidats de l’Establishment ». Clinton pris donc le parti de dire « nous ne voulons pas marginaliser les candidats les plus extrêmes, mais en faire des « joueurs de flûte », qui representeraient la majorité de l’électorat Républicain »

 

Sa stratégie était de demander à la presse de faire monter des candidats comme Donald Trump, Sen. Ted Cruz et Ben Carson. « Nous avons besoin de faire monter ces « joueurs de flûte » pour en faire les chefs de meute, et dire à la presse de les prendre au sérieux ».

 

Cette cabale apparaît par le biais des mails de John Podesta. C’était Clinton, complotant avec les médias, pour faire monter Trump, puis le détruire. Nous devons désormais considérez que ces médias, qui ont soutenu Clinton, sont corrompus.Dans le même temps, Hillary considère que « Bernie Sanders devait être descendu plus bas que terre ». D’autres mails fuités montrent que le DNC a saboté la primaire du candidat démocrate Sanders.  Il s’agissait encore d’Hillary manipulant l’ensemble des médias dans son propre intérêt personnel.  A l’évidence, elle était trop corrompue pour vouloir d’une élection libre.

 

Ce qui apparaît clairement, lorsque l’on prend en compte l’ensemble de ces emails, c’est que la montée de Trump a été orchestrée par Hillary, de concert avec les médias, et qu’ils voulaient ensuite le détruire. Leur stratégie a échoué, et c’est pourquoi elle ne s’oppose plus à la violence d’un candidat qu’elle a manipulé et engendré.

 

Il s’agit, et de loin, de la pire campagne de l’histoire américaine, et cela fut orchestré par Clinton, qui a divisé le pays intentionnellement, dans le seul but d’atteindre la présidence par tous les moyens possibles. Elle a carbonisé la Constitution et le pays. Evidemment, elle n’est pas allé sur scène remercier ses soutiens. Elle n’avait jamais compté sur eux, ne les prenant que pour des pions. Sa seule stratégie était de prendre la Maison Blanche, en manipulant tout le processus électoral. C’est tout bonnement incroyable. Tout Démocrate qui n’est pas en colère contre elle n’est qu’un imbécile aveuglé par son idéologie. Reveillez-vous et respirer la rosée. Vous n’avez obtenu que ce que vous méritiez.

 

Traduction : Matthieu

 

Source originale : armstrongeconomics.com

Share on FacebookTweet about this on Twitter
Soutenez le site en partageant cet article