La loi Egalité et Citoyenneté

symbole d’un échec culturel et civilisationnel

 

“Les mœurs font toujours de meilleurs citoyens que les lois.” Montesquieu

 

 

Dernière lubie d’un gouvernement qui perd pied : imposer, à l’aide d’un arsenal juridique important, les nouvelles normes de bon comportement social et personnel.
Quand institutions, corps social et individus n’arrivent plus à coïncider, il ne reste que la répression. Moraliser et contrôler la société, à Gauche, c’est une habitude.

 
En effet, forcé de constater que la fracture entre le pays réel et la classe dirigeante ne fait que grandir, l’Etat a recours à la seule arme qui lui reste pour contrôler et cadrer ce peuple d’indisciplinés : la Loi.
Pour le moment, il en reste aux textes, mais la création d’une police des mœurs pourra sûrement être la prochaine étape….après tout, ce serait cohérent, puisque toujours fait au nom de la Liberté et de l’Egalité, c’est ça qui compte.

La proposition de texte de loi se trouve ICI

 
Ce projet de loi peut prêter à sourire tellement son nom et ses objectifs sonnent creux, tellement il est la preuve objective que tout a été détruit, jusqu’à nos codes de sociabilités les plus évidents. Comment le gouvernement peut-il croire qu’en légiférant à outrance, en imposant la bien-pensance, en établissant des critères de conduite sociale, il va permettre l’adhésion, ou au moins la recomposition du peuple ?
Bon, après tout, il n’aspire probablement pas à ce que les Français adhèrent à quoi que ce soit, il veut juste qu’ils votent (correctement) l’année prochaine.

 
On crée donc un guide de bonne conduite, comme l’avaient fait l’Allemagne et la Belgique à l’intention des migrants arrivés sur leurs sols… sauf que là, c’est aux Français qu’on s’adresse.
Le gouvernement se rendrait-il compte qu’il est pris à son propre piège ? Qu’il arrive au bout de sa propre logique? Constate-il, qu’effectivement, la France n’est plus tout à fait pleine de français indolents, que cela devient difficile à gérer, que cela remet en cause sa pérennité? Ou commencerait-il à s’inquiéter de la grogne et de la tension qui montent et qui deviennent chaque jour plus palpables ?

 
A force d’avoir permis et encouragé la stratégie diviser pour régner, et d’avoir mis tout en place pour que Français ne soit plus Français, le gouvernement, à l’instar d’un enseignant qui n’arrive plus à maîtriser ses élèves, même les plus consensuels, se sent obliger de punir, de sévir, d’humilier. Comme si, passé un certain niveau, rappeler le règlement intérieur pouvait encore s’avérer efficace. Les Français détestent qu’on leur tape sur les doigts.

 

 

Cette loi, liberticide, qui veut créer le meilleur des mondes possibles, ne tendra qu’à scléroser davantage la société, en la rendant d’autant plus anxiogène et invivable que jamais. Bienvenu dans 1984
Même si le pays réel ne pourra probablement pas s’opposer à cette promulgation, il faut espérer qu’il ne s’y soumette pas, qu’il ne s’y soumette jamais..

 
Le gouvernement est à bout mais en plus de contrôler physiquement et idéologiquement le peuple, il aspire maintenant à contrôler sa mentalité, ses us et coutumes en inventant de toute pièce une nouvelle réalité.
Il n’y a vraiment plus aucune limite à son mépris et à sa haine à l’encontre de notre Etre collectif.
Il est de notre devoir et de notre responsabilité, à tous et à chacun, d’éviter que la gangrène ne se propage.
C’est une question de survie.

 

 

Palingenesia

 

 

Share on FacebookTweet about this on Twitter
Soutenez le site en partageant cet article