Le secrétaire d’Etat américain a fustigé les colonies israéliennes, et juge la solution à deux Etats comme la « seule voie possible pour obtenir une paix juste« , mercredi à Washington. Un discours qui a suscité l’ire du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

A trois semaines de la fin de son poste de chef de la diplomatie américaine, John Kerry a défendu, mercredi, dans un discours marquant, la solution à deux Etats, en grave danger.

Le secrétaire d’Etat américain a plaidé avec force pour ce qu’il estime la « seule voie possible » pour la paix entre Israéliens et Palestiniens et la démocratie dans l’Etat hébreu. Une vision aussitôt dénoncée comme « biaisée » par le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

Alors que les relations entre les Etats-Unis et Israël se sont à nouveau tendues depuis l’adoption d’une résolution onusienne sur les colonies israéliennes, vendredi, Netanyahu a vivement reproché au chef de la diplomatie américaine d’être « obsédé » par la question. Cette colonisation, effectuée sur des terres qui pourraient appartenir à un futur Etat palestinien, est vue comme un frein majeur au processus de paix.

L’adoption de cette résolution condamnant les colonies israéliennes, sur laquelle Washington n’a pas opposé de veto – une première depuis 1979 – « visait à préserver la solution à deux Etats » qui se trouve « en grave danger« , a expliqué John Kerry.

La suite sur L’express