Fuckin’ white male

Il est amusant de constater que le relativisme universel s'applique sans distinction, sauf aux mâles blancs.

« You are a fuckin’ white male* ! » s’égosillent les braves décérébrés du groupuscule Etats-Uniens Social Justice Warrior.

 

Pour les moins clairvoyants d’entre nous, l’accusation porte sur le fait qu’une personne née homme et blanche sera forcément privilégiée par rapport à toute autre assemblage de qualités ethniques ou sexuelles. Si la vie était une course d’obstacles, le white male n’aurait qu’a courir tout droit sur une piste sans entraves, pendant que ses alter-non-égaux se prendraient fossés et barricades à n’en plus compter !

 

Argument des plus fallacieux ne tenant aucun compte des réalités sociales, et qui aura sûrement fait bondir les moins nantis d’entre nous, et les autres. Pas sûr que la fille d’un O’Bama galère plus dans la vie que le rejeton d’un ouvrier Renault… Heureusement, pensent certains, nous n’avons pas cela chez nous. Les gauchistes français sont certes extrêmement belliqueux, mais ont encore une belle marge de progression vers le fond des chiottes !

Quoique, en y regardant de plus près…

Nos sautillants zélateurs de gauche et autres antifas ne nous renvoient-ils pas constamment notre statut de privilégiés au visage, à nous Français ? Si notre pays se doit d’accueillir toute la misère -sociale, physique, et intellectuelle- du monde, c’est bien parce que nous vivons dans un pays « riche » et que nous devons « partager », voir « rembourser » une part de grandeur au tiers-monde, n’est-ce pas ? Sauf que lorsque ces nervis colériques visent les Français, personne n’imagine un Yannick Noah ou un Omar Sy. Non. Lorsqu’ils visent les Français, il faut comprendre « Français de souche, blanc, beauf, colonisateur et raciste ». Certains disent même que l’on pourrait même rajouter « prolétaire »… Bref, un fuckin’ white male.

 

Il est toujours amusant de constater que les antiracistes formulent toujours leurs accusations sur un mode raciste, qui selon eux n’existe pas. On le sait, mais il est important de le rappeler systématiquement.

 

Il est amusant de constater que le relativisme universel (tout se vaut : les hommes, les cultures, les religions, etc), s’applique sans distinctions, sauf aux mâles blancs.

 

Et oui, vous êtes un white male ! Vos parents se sont bien amusés en 68, vos grand-parents se sont battus contre l’envahisseur allemand, et vos arrières grand-parents ont perdu leur jeunesse et leurs idéaux dans les tranchées de Verdun. Ou peut-être vos ancêtres ont-ils quitté l’Italie de Mussolini, l’Espagne de Franco, ou ont simplement répondu à l’appel de main d’oeuvre portugaise de la seconde moitié du XXe ? C’est votre histoire européenne, votre héritage culturel et ethnique.

 

Vous êtes blanc, vous êtes homme, et vous avez le devoir d’écrire la suite de l’histoire d’une grande civilisation ! Fuckin’white male and proud of it !**

 

Le fils des Volcans

 

* « Tu es un putain de mâle blanc ! »

** Putain de mâle blanc et fier de l’être !

Share on FacebookTweet about this on Twitter
Soutenez le site en partageant cet article