Fidel Castro est mort

un dictateur qui avait fait de son pays un curieux mélange de culture latine et de communisme autoritaire

 

 

Fidel Castro, le père de la révolution cubaine, qui a tenu son île d’une main de fer et défié la superpuissance américaine pendant plus d’un demi-siècle avant de céder le pouvoir à son frère Raúl, est mort vendredi soir à l’âge de 90 ans.

 

 

« Le commandant en chef de la révolution cubaine est décédé à 22 h 29 ce soir » (3 h 29 GMT samedi), a annoncé Raúl Castro en lisant une déclaration sur l’antenne de la télévision nationale.
« Conformément à la volonté exprimée par le camarade Fidel, sa dépouille sera incinérée dans les premières heures » de la journée de samedi, a-t-il ajouté en concluant sa brève allocution par un tonitruant : « Jusqu’à la victoire, toujours ! » (« Hasta la victoria, siempre »), l’antienne bien connue du Comandante…

 

 

La suite sur le point

Share on FacebookTweet about this on Twitter
Soutenez le site en partageant cet article