Fidel Castro, le père de la révolution cubaine, qui a tenu son île d’une main de fer et défié la superpuissance américaine pendant plus d’un demi-siècle avant de céder le pouvoir à son frère Raúl, est mort vendredi soir à l’âge de 90 ans.

« Le commandant en chef de la révolution cubaine est décédé à 22 h 29 ce soir » (3 h 29 GMT samedi), a annoncé Raúl Castro en lisant une déclaration sur l’antenne de la télévision nationale.
« Conformément à la volonté exprimée par le camarade Fidel, sa dépouille sera incinérée dans les premières heures » de la journée de samedi, a-t-il ajouté en concluant sa brève allocution par un tonitruant : « Jusqu’à la victoire, toujours ! » (« Hasta la victoria, siempre »), l’antienne bien connue du Comandante…

La suite sur le point