De la musique contre des flingues et des couteaux

C'est mieux que rien, mais...

 

 

 » La chancelière allemande Angela Merkel a proposé aux membres de son parti de chanter des hymnes de Noël pour préserver les valeurs chrétiennes de l’Allemagne. Une idée qui révèle l’impuissance des autorités face à la crise migratoire, selon une députée au parlement européen.

 

 

L’idée de résister à l’islamisation en Allemagne en chantant des hymnes de Noël, qui a été formulée par la chancelière Angela Merkel, est un signe d’impuissance des autorités, a déclaré lundi à Sputnik Beatrix von Storch, membre du parti Alternative pour l’Allemagne (AfD). « Croire qu’on peut arrêter l’islamisation de l’Allemagne par des flûtes à bec, c’est trop. Quand on entend cette proposition d’une représentante du parti dont le nom comprend la lettre C qui signifie « chrétien » et non la « vitamine C », on voit son impuissance et son désespoir », a indiqué Mme Storch.

 

 

À l’occasion d’un congrès de la CDU tenu à Wittenberg, la chancelière Merkel a reproché au parti populiste Alternative pour l’Allemagne (AfD) d’être un parti du « non ». Selon elle, ce parti sait toujours « quand il faut dire « non » et quand il faut mettre le doigt dans la plaie », sans toutefois proposer des solutions aux problèmes du pays. La chancelière a ensuite appelé les membres de son parti, l’Union chrétienne-démocrate d’Allemagne (CDU), à se souvenir des cantiques de Noël à la veille de la fête et à jouer de la flûte à bec pour mettre fin aux craintes face à l’islam. « 

 

 

C’était un excellent article de notre collaborateur civil war in Europe

 

 

Share on FacebookTweet about this on Twitter
Soutenez le site en partageant cet article