Daniel Conversano vous parle (article 3)

Vive les généralités !

 

 

Haplogroupes par-ci, haplogroupes par-là… tout le milieu droito-dissident ne jure que par ce mot étrange depuis quelques temps.
On est quand même d’accord pour dire que personne ne l’utilisait il y a encore 2 ou 3 ans ? Et on ne s’en portait pas plus mal, je trouve. Race, ça va plus vite. On est entre nous. Pétez un coup.

Ethno-différencialisme, ephébophilie (ouais, t’aimes les enfants, gros), haplogroupes, ascendance caucaso-tamoule, racine indo-européenne des tigres du Bengale etc… que de finasseries et de termes alambiqués pour en arriver à une même conclusion, à savoir qu’un européen est un européen, et un africain, un africain.

 

 

Les gens sont devenus si pleutres sur la question ethnique qu’ils s’interdisent d’exprimer ce qu’ils ressentent en regardant un faciès de la façon la plus simple du monde.
_tiens, ce type est noir,
_ah ouais, il a les yeux bridés, c’est marrant,
_ma grand-mère baisait avec des allemands pendant la guerre, cette pute,
_j’aime pas les russes, ils ont une gueule antipathique en général,
_T’es pas enrobée, t’es obèse, sale marocaine !!
Bref, ce genre de choses.

 

 

L’affaire est si délicate qu’ils en viennent,-les fragiles de chez nous-, à épouser l’idéologie dominante qui les fait soi-disant vomir pourtant, en allant à contre-courant de leur bon sens fafounet.

J’en veux pour preuve les mails d’espagnols d’origine ou d’italiens, ou de portos, qui me demandent si, tout compte fait, du haut de mon « fascisme » éclairé, je les considère bien (et moi avec) comme des blancs à part entière !… Les gars… vous n’avez qu’à vous regarder dans une glace et décrire exactement ce que vous y voyez. Voudriez-vous me dire depuis quand un napolitain ou un madrilène n’est plus à considérer comme un blanc d’Europe ?… PROPAGANDE MULTI-CULTURELLE DU SOCIALISTAN BOLCHEVIQUE, les amis, vous avez encore la tête en plein coincée dedans. Nous sommes tous des chinois d’Ouganda ! Ancêtre commun et tout le toutim.

 

 

Certains en sont devenus dingues au point de chercher du sang kabyle dans les cellules des celtes et des vikings d’antan, afin de justifier leur conversion nouvelle à une religion, l’islam (contre laquelle je n’ai rien chez elle, en Islamie) mais qui n’a jamais été la leur, à aucun moment de cette putain d’Histoire d’Europe, limpide et claire comme de l’eau de roches. Il y a une place spéciale pour vous après la mort, dans l’au-delà, et elle n’est pas au ciel, croyez-moi.

 

 

Redressez-vous, oh ! Vous êtes des blancs, vous avez du respect pour le Christ et ses valeurs millénaires, même si vous n’allez pas à l’église (pudeur, respect de la famille, amitié, amour, charité), et le monde contemporain vous tend les bras. C’est encore vous les maîtres du game.
Le reste, c’est du langage hermétique pour timorés incurables. Ou pour fan de Laurent Ozon.

 

 

Daniel Conversano

Share on FacebookTweet about this on Twitter
Soutenez le site en partageant cet article