Clandestins en Italie

Ils coûtent à l'Etat des milliards...

 

Le ministère italien de l’Intérieur a établi une liste des 3.000 centres d’accueil temporaire, dits CAS, qui abritent 121.437 migrants dans l’attente d’un statut de réfugié, des 13 centres CARA qui logent 13.887 migrants et des 430 centres SPAR gérés par les communautés locales, en ajoutant que l’accueil a coûté 1,1 milliard d’euros en 2015.

Les structures utilisées ? Des ex-hôpitaux, des casernes désaffectées, des immeubles mis sous séquestre aux clans mafieux.

 

Pendant ce temps, des oeuvres d’art meurent dans les musées transalpins parce que les municipalités ne réussissent plus à débloquer les fonds nécessaires pour les faire rénover.
En Italie. 
Dans un pays au patrimoine culturel inimaginable, et que le reste du monde (sensé et occidental) lui envie.

 

Quand s’arrêtera donc ce véritable gâchis de civilisation ? Nous, nationalistes, ne supportons plus de donner de la confiture aux cochons, avec une petite cuillère pour bébé. 

 

Source : civilwarinEurope

Share on FacebookTweet about this on Twitter
Soutenez le site en partageant cet article