Cheyenne-Marie Carron, à propos de son film l’Apôtre

Cinéma féminin engagé, catholique et identitaire
Share on FacebookTweet about this on Twitter

 

 

 

Cheyenne-Marie Carron, jeune réalisatrice qui a débuté par le mannequinat, n’a pas fini de faire parler d’elle avec ses films.

Elle revient ici sur son antépénultième opus,  » L’Apôtre « .

 

Superbement interprété, le scenario tout en subtilité nous plonge en France dans la vie d’une famille musulmane plutôt aisée, dont les deux fils se préparent à devenir imams.

L’un deux fait une rencontre déterminante qui le conduit à s’interroger sur le Christ et chemine vers une conversion au catholicisme.

 

Un film qui parle en vérité des difficultés et des violences dont sont l’objet ces personnes de tradition musulmanes qui choisissent de devenir chrétiennes. Avec l’appui d’extraits, Cheyenne-Marie Carron nous explique comment son histoire personnelle l’a amenée à traiter ce sujet d’actualité.

Share on FacebookTweet about this on Twitter