Alain Soral critique les identitaires Kémi Seba et Daniel Conversano

Tu le sens arriver, le pamphlet dans ta tronche satisfaite ?

 

 

Dans son dernier entretien vidéo,- dont on ne peut pas vous montrer l’extrait puisque l’accès au contenu est payant sur E.R-, et dans la 4ème partie de celui-là pour être exact, le gauchiste de droite et amateur de prostituée africaine Alain Soral, cherche à ridiculiser les postulats racialistes du noir Kémi Seba en même temps que ceux du blanc Daniel Conversano (par un habile jeu de montage entubatoire, réalisé par son équipe technique de suceurs fanatiques).

Vous pouvez commander la rediff ici-même. Z’avez vu, je suis trop cool, je lui fais même de la pub !

 

 

L’idée est d’expliquer aux jeunes français qui l’écoutent religieusement que l’ethnie, la race, le sang, n’est pas un critère suffisant pour se déclarer en amitié avec quelqu’un. Plus encore, il serait ridicule, mais alors vraiment grotesque, de chercher à fonder une politique qui reposerait en premier lieu sur un point commun d’aussi faible importance que la familiarité génétique et la ressemblance physique entre les êtres humains. Il est vrai que c’est un critère qui a « seulement » uni les hommes entre eux depuis le début de leur existence jusqu’à avant-hier (1945) à l’échelle de l’histoire humaine.
L’Afrique aux noirs, l’Europe aux blancs ? Pfff, trop simpliste, déclare l’auto-proclamé génie du Logos, sans s’apercevoir apparemment, que sa position sur le racisme est EXACTEMENT LA MEME que celle vendue par le Système, cet Empire du mal qu’il est censé combattre depuis 10 ans à coups de quenelles.

 

 

Soral, c’est quand même le type qui est capable de reprocher à Zemmour de dire la vérité, à savoir que les prisons sont pleines d’arabes et de noirs, et qu’elles ne le sont pas à cause des SIOUNISTES, mais bien parce que ces racailles irréellement stupides sont incapables d’apprécier la chance qu’ils ont d’habiter en France, et qu’ils y font tout simplement plein de conneries (le mot est faible : viols, vols, meurtres).

Les ukrainiens, les bulgares ou les moldaves se couperaient un doigt pour avoir 1% des avantages qu’ont les maghrébins de banlieue en France. Ils remercieraient notre pays éternellement de lui offrir cette possibilité d’intégration inouïe.

S’il y en avait 15 millions en France on ne remarquerait même pas leur présence. Mais passons…

 

 

On rappellera à ce traître ethnique intégral que, si notre projet de communautarisme blanc lui semble ridicule, le sien, d’union contre-nature entre l’Islam et la Chrétienté pour combattre les Juifs, est une des entourloupes intellectuelles les plus ridicules de l’histoire de la pensée trollesque.

A ce niveau là de mensonges et de bêtise, on peut même appeler ça de l’art.
Et voilà nos arguments :
– Les juifs d’élite ne sont pas du tout inquiets à l’idée d’une Europe musulmane. Nous le renvoyons à la lecture de Ryssen, qui a très bien montré que la communauté juive n’a jamais été aussi prospère que lorsque l’islam était à la porte de Poitiers. Jacques Attali l’a expliqué aussi dans ses livres très clairement.
– Que le monde blanc catholique est en guerre contre l’islam depuis sa création il y a 1400 ans. Les européens de l’est ont encore l’anus douloureux au souvenir des invasions ottomanes, et deviennent rouge écarlate dès qu’on mentionne le terme « islam », en bien comme en mal d’ailleurs. Quand on essaie de leur expliquer qu’un dissident français actuel prône l’union avec eux pour combattre le sionisme, on les voit faire une erreur 404 en direct live, et leurs yeux deviennent vitreux de haine et d’incompréhension. Ils croient à une mauvaise blague.
– Que, n’en déplaise aux catholiques sincères qui nous suivent et que nous respectons infiniment, la pratique religieuse chrétienne EST MORTE à une échelle de masse en France. Il n’y a donc pas d’addition possible entre catholicisme et islam mais tentative par la seconde idéologie spirituelle de remplacer (en accord avec l’état) les lieux de cultes de la première, pour en faire des mosquées pour musulmans patriotes (lol). Tiens, on rappelle aussi que le dernier catho qui a été sympa avec l’islam, en offrant une partie de son territoire religieux aux jeunes du coin, pour en faire un lieu de culte islamique, en mode « front de la foi » (ils ont permis une mosquée juste derrière l’église de la ville), s’appelle le père Hamel, et qu’en guise de récompense, il s’est fait égorger par l’Etat Islamique. Waouh, ça c’est une réussite !!!
– Que le projet « talmudique », comme Alain Grosal aime à le répéter souvent, c’est le déracinement des peuples et leur métissage, et que la majorité des arabo-musulmans en France n’ont qu’un but : niquer de la blanche européenne et rester ici en touchant le RSA jusqu’à ce que mort s’en suive. Grosse Grosse Lutte contre le judaïsme international.
– Que lorsque l’Algérie gagne un match de foot (ou le perd, toutes les occasions sont bonnes pour faire n’importe quoi), les algériens de France (Patriotes, attention, CES JEUNES SONT FRANCAIS !!!) mettent les rues de notre pays à feu et à sang, et le font parfois en faisant des quenelles, pour rappeler à leurs maîtres à tout-casser, Dieudonné et Soral, qu’ils ont bien compris la leçon de la haine du blanc, à retenir et se répéter en soi-même chaque matin.
– Que les juifs n’ont pas le monopole de la décadence morale, et que ce que nous considérons comme de la pédophilie est notamment autorisée par les textes coraniques.
– Que NOUS NE VOULONS PAS, enfin et surtout, Vivre avec des gens pour qui le cochon est un animal satanique, et qui pensent que toute femme ne portant pas le voile est une salope en puissance. Ce qu’ont en tête TOUS les maghrébins que j’ai rencontrés, qu’ils soient pratiquants ou pas, c’est dans leur esprit et ça n’en bougera jamais.

 

 

Alors pardonne-nous, ô toi, grand créateur de concepts (fallacieux) et de culture (de Dhimmi), mais on trouve que notre projet d’une Europe blanche ethnique et droitarde, régie par la force du bon sens et de la justice, a un peu plus d’avenir que le tien.
Soit tu te fous de la gueule de ton public, en prônant une réconciliation à laquelle tu ne crois pas toi-même (comme l’ensemble de tes collaborateurs, tous blancs d’ailleurs [puisque les maghrébins que tu as essayé de mettre en avant t’ont tous trahi les uns après les autres] tes collaborateurs, disais-je, qui, lorsqu’on les croise quelque part dans Paris, n’ont aucun mal à dire après 2 pintes dans le pif que la réconciliation avec les arabes, c’est du pipeau),

Soit tu y crois par antisémitisme hypertrophié, et tu es alors un malade mental, car ça ne fonctionnera jamais.

 

On n’est pas obligé d’aimer les crouilles quand on n’aime pas les juifs.
Céline te regarderait comme un drôle de racialiste, dur avec les israélites, et clément avec leurs frères sémites, les maghrébins, avec lesquels ils partagent pourtant de nombreux points communs.

 

 

Si la France devient un jour musulmane, tu auras vraiment bien joué ton sale coup, et tu auras une super place dans cette nouvelle société mahométane. Je m’exilerai alors pour échapper à ton courroux stalinien (car je sais que tu as la rancune tenace). Dans le cas contraire, c’est toi qui devra courir. On n’oubliera jamais tout le mal que tu as fait au nationalisme blanc. Le seul qui compte.

Parce que bon, hein, ton fascisme multicolore C’EST DE LA GROSSE MERDE, CA N’EXISTERA JAMAIS, HEIN ?!

 

 

Après, si tu veux en discuter tranquillement, un débat entre toi et moi est possible, sur l’espace de ton choix. J’ai la prétention de penser que la vérité ne craint pas qu’on se confronte à elle, et je suis serein à l’idée de t’affronter sur le terrain du politique.

Tu avais raison il y a 15 ans, aujourd’hui tu as extrêmement tort. Il suffirait que tu l’admettes, pour sauver ta piteuse fin de carrière.

Je suis prêt au pardon. Mais es-tu prêt aux excuses, qui doivent nécessairement le précéder ?

 

 

 

Daniel Conversano

Share on FacebookTweet about this on Twitter
Soutenez le site en partageant cet article